Asambleas Ciudadanos


 

l'Assemblée du Cône Sud de l'Amérique Latine

 

 

Cycle de dialogue au féminin pluriel avec 4 rencontres de femmes

Traductions : English . français . Español


Quatre rencontres de femmes de la région du Cône Sud auront lieu durant ce mois de novembre 2009 en Argentine, en Bolivie et au Chili. Ce cycle s’inscrit comme un axe prioritaire dans l’agenda 2009-2010 de l’Assemblée régionale de citoyens du Cône Sud : il s’agit de construire un processus ascendant permettant de rapprocher les expériences et les propositions portées par les femmes de différents milieux de la société du Cône Sud. La série de rencontres, animées localement par les équipes de l’Assemblée, débouchera sur une Conférence régionale de femmes du Cône Sud prévue courant 2010.


Les quatre rencontres se tiendront à Cordoba et La Plata en Argentine (le 7 novembre 2009), à Cochabamba en Bolivie (les 20 et 21 novembre 2009), à Lima au Pérou (le 19 novembre) et à Santiago au Chili (les 12 et 13 novembre 2009). Comme tout processus, elles sont à la fois un point de départ : la rencontre et l’entrée en dialogue des femmes de différents secteurs de la société ; à la fois un aboutissement : la construction de liens, la confrontation des expériences et des propositions, le choix des déléguées en vue de la Conférence régionale de 2010 (celle-ci se déroulera logiquement avant l’Assemblée d’Iquique - Chili de novembre 2010).


Une attention particulière est portée à l’art d’organiser le dialogue, à la façon de préparer les débats et de relier les porteuses d’expériences. Quatre fils rouges forment la trame de cette étape de préparation :


  • La poursuite des travaux antérieurs et l’articulation des rencontres entre elles : des travaux antérieurs en lien avec la thématique des femmes et du genre ont été réalisés dans le cadre de l’Assemblée et nourrissent de fait ce nouveau cycle de dialogue. Il faut néanmoins veiller à rendre facilement accessible cette mémoire. Chaque rencontre devrait par ailleurs valoriser ses travaux à travers un compte-rendu détaillé, un document de proposition ou encore une Charte citoyenne de femmes. Ces résultats créent eux-mêmes des conditions essentielles d’articulation avec la Conférence régionale et l’Assemblée dans son ensemble. L’attention portée aux relations entre les rencontres va de pair avec la priorité accordée à la valorisation des débats, à la qualité de l’animation, à la construction d’une synthèse.
  • La construction des liens et de la confiance : la préparation des rencontres permet d’approfondir localement le contact entre les animatrices/animateurs de la rencontre et avec les participantes ; ces liens ne sont pas seulement ponctuels, limités à la rencontre. Ils sont aussi mis en perspective du processus de l’Assemblée. Ils permettent de valoriser le capital social des organisatrices et d’aller à la rencontre de la diversité de la société. Des protagonistes de mouvements paysans, d’organismes de promotion des droits de l’homme, de l’administration publique, de syndicats, de l’économie sociale, des universités, ainsi que des habitantes, des mères de famille, des jeunes, des artistes seront présentes lors des quatre rendez-vous de novembre. Le lien entre les équipes locales d’animation est également un défi à part entière du fait des distances géographiques entre les coordinateurs : la mission itinérante de Ricardo Jimenez en septembre dernier a contribué à renforcer ce lien.
  • La consolidation des équipes d’animation : le montage des rencontres permet aux équipes locales de mieux se connaître elles-mêmes, de se découvrir autour d’une action menée en commun. A La Plata en Argentine, un groupe d’initiatives se réunit chaque semaine depuis un mois et demi pour discuter du cadre et de la dynamique de la réunion en partenariat avec le Centre d’attention des femmes - Casa de los Abrazos où se tiendra la rencontre.
  • L’esquisse d’un premier questionnement et d’une vision partagée : les discussions qui naissent autour de la préparation des rencontres ont fait émergé un première série de constats partagés et de thèmes communs : mémoire et droits citoyens, économie et travail, sexualité/reproduction et genre apparaissent comme les problématiques communes aux quatre initiatives. Des particularités émergent également : vision andine et amazonienne de la femme, changement climatique en Bolivie. Relations à l’environnement en Argentine, art et culture au Chili. L’équipe de Cochabamba en Bolivie a inclus une phase de discussion à distance 15 jours avant la tenue de la rencontre de fin novembre (en utilisant les forums de discussion électronique).

Tout l’art réside ensuite dans la capacité à entrelacer tous ces fils rouges ensemble, en un faisceau d’attitudes, de choix, d’approches et de méthodes pouvant se renforcer mutuellement. Qui mieux que les femmes peut prétendre à tisser cette nouvelle étoffe citoyenne et « dépolariser » les modèles et les paradigmes ambiants ?





 

 

Haut

 

 

 


l'Assemblée du Cône Sud sur le web

Visitez la page web de l’Assemblée : www.asamblea-conosur.net et les différents blogs liés à ses initiatives : le Blog général de l’équipe argentine de Córdoba, le Blog de la revue Pensamiento Propio, le blog de la Chaire d’Intégration régionale .

Images des rencontres de femmes de fin 2009



Découvrez en images les rencontres de femmes de septembre et novembre 2009

     
 



Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Operation not permitted in /var/www/asambleas-ciudadanos.net/web/ecrire/inc/genie.php on line 82